Hirondelle ou martinet ? de Serge Cazenave-Sarkis


Nouvelles d'humour noir, 124 pages
ISBN :
979-10-90106-09-3

Epuisé en version papier

hirondelle-couverture-2.jpg

« Hirondelle ou martinet ? » : la question peut sembler triviale, mais elle cache une trahison aux conséquences tragiques. Telle est l’ambiguïté des nouvelles de Serge Cazenave-Sarkis, rassemblées dans ce recueil où l’on croisera, entre autres, une centenaire misanthrope, un homme dont le besoin de chaleur confine à la folie, des enfants livrés à eux-mêmes, un artiste prêt à tout pour insuffler la vie dans ses toiles, un colérique incontrôlable, un assassin fasciné par la formule du chaos ainsi qu’un couple invité à dîner en compagnie d’une guenon.

Précis de l’indicible et de l’inexorable, ce recueil où l’humour noir règne en maître est servi par une écriture précise et enlevée. Avec un sens du détail rare, Serge Cazenave-Sarkis nous narre d’improbables histoires de vengeance, de crimes irrésolus et de secrets inavoués, autour des liens que l’on tisse puis que l’on déchire. Ses personnages pris au piège de leur propre conscience évoquent la grandeur et la mesquinerie des petites gens, obsédés par la même mélodie entêtante, ritournelle burlesque derrière laquelle le drame n’est jamais bien loin.

Il y a autant de noirceur que de tendresse dans ces dix-sept nouvelles grinçantes, résumées par une simple question, absurde et cruciale à la fois : « Hirondelle ou martinet ? »
     
 

Format numérique – 4 euros

Type de fichier


« Je recommande ce texte aux lecteurs qui ont le cœur bien accroché, qui aiment que leur humour noir leur soit servi bien corsé et qui n’ont pas une trop haute estime de l’espèce humaine ! » (Le Souffle Numérique)

« Serge Cazenave-Sarkis ne réin­vente pas la nou­velle mais il en exploite habi­le­ment les arti­fices et les arte­facts, sur­pre­nant le lec­teur par ici, le cho­quant par ailleurs. » (Labyrinthiques)

« Pas de bavardages ni de fioritures, Serge Cazenave est concis : en quelques pages à peine pour chaque nouvelle, il entraîne rapidement son lecteur en eaux troubles avant de le livrer à des dénouements souvent inattendus. » (Les Embuscades d'Alcapone)

« Sur l’ensemble des 17 nouvelles, on a toujours l’impression d’une vie presque normale, de personnages comme vous et moi. Mais très vite, il y a un détail qui coince... » (Tulisquoi)

« Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce recueil de nouvelles appuie là où ça fait mal ! C'est incisif, mordant, noir, on rigole jaune et avec bon         cœur ! » (Ma bibliothèque bleue)

« Hirondelle ou martinet ? est un livre de nouvelles un peu noires, un peu jaunes, au style simple et direct qui laisse d'abord entrer le lecteur sans rien lui demander. » (Samuel Dudouit)

« L’ensemble est servi par une langue riche de descriptions et d’inventions. Et les mots y pissent le sang. Ont parfois la tristesse d’une chanson de Léo Ferré. » (Cybervox)

« Ecrire des nouvelles est à la fois simple et complexe, ici, l’auteur nous offre des textes étonnants qui piègent le lecteur en un tour de main. » (Frenchpeterpan)

« L’auteur parvient à planter le décor de chacune de ses petites histoires avec brio, dépeint des personnages auxquels on croit tout de suite car ils ont de l’épaisseur, sonnent justes car terriblement humains. » (Le Pandémonium Littéraire)

« Le style est simple, acide et percutant. […] Entre rire jaune, émotion et effarement, vous l’aurez compris, l’ennui n’est pas au rendez-vous ! » (Caféine Mag)