Désir par Philippe Sarr

Publié le

« Où suis-je, où donc, dans la chambre d’un hôtel miteux près de Salamanque, vieille ville estudiantine du nord-ouest de l’Espagne ? C’est juste que je la désire tant, c’est ça, et que poussé par mon désir mon corps s’est emballé comme une machine devenue folle, une machine infernale qui sillonne la terre et le ciel, une bécane monstrueuse que rien ne peut arrêter ? »
 

Commenter cet article

Calvo Cyril 11/11/2013 22:57


Mais de rien mon cher Philippe ! Moderne...oui dans la façon d'écrire, j'entends et le registre. J'adore lire des auteurs plus classiques. Je lis très peu de comptemporain...voilà tout. De plus,
je lis essentiellement du fantastique. J'avoue que je suis très difficile. Cependant, j'arrive reconnaître le travail littéraire et la qualité d'un récit même si celui-ci ne fait pas partie de
mes lectures. Ce qui est le cas pour votre texte. Je ne peux que constater l'intelligence de l'écrit. Respect.

Philippe Sarr 10/11/2013 11:33


Merci Cyril pour le compliment! Juste une question: c'est quoi "trop moderne"? Au niveau de la langue?

Calvo Cyril 08/11/2013 23:53


Très moderne...peut être trop à mon goût. En tout cas, c'est très bien écrit. Franchement. Bravo !