Couleur de brouillard par Dominique Louyot

Publié le

« J’aime observer les couleurs dans la transparence de mon verre et de l’alcool. Elles paraissent inertes. Il faut beaucoup d’attention pour réaliser qu’elles sont vivantes, qu’elles respirent, infimes globules qui, sans répit, sous l’action de forces inconnues, se dispersent, se scindent, fusionnent, s’agglutinent, formant des essaims qui absorbent et expulsent au ralenti des particules isolées, se désagrègent, se reconstituent en un cycle perpétuel. »
 

Commenter cet article

Calvo 21/12/2013 14:01


Très poétique...C'est très beau et très touchant. Bravo !