Bibliomanie par Nicéphore Pétrolette et Marianne Desroziers

Publié le

« Un flot continu de rayons poussiéreux et dorés laque les longues tables, les chaises inoccupées, les étagères immenses chargées de reliures jusqu’au plafond blanc, éthéré, comme molletonné, un de ces plafonds angoissants de salle d’attente qu’on a l’impression de voir descendre, tout est calme, trop sans doute, début de sudation, penser à aller chercher mes chemises au pressing, envoyer Philibert tout à l’heure, l’air est déjà chaud, écrasant, l’atmosphère est lourde d’assassinats en préparation, de futurs crimes de sang, de sordidité psychotique aboutissant à l’irrépar… »
 

Commenter cet article

C

Un plaisir de vous lire ! Très beau travail.


 
Répondre