L'Ampoule n°22

Publié le

  

        
Avec les participations de Raymond Alcovère, Xavier de Bordeaux, Sébastien Chagny, Charles Duttine, Aleilton Fonseca, K. von Gella, Julien Giovannoni, Alain Lasverne, Armelle Le Golvan, Le Golvan, Olivia HB, Gabrielle Jarzynski, Ingrid S. Kim, Marc Legrand, Marilyse Leroux, Lordius, Sylvie Loy, Barbara Marshall, Abigail McDowell, Mathieu Maisonneuve, Claire Musiol, Marie-France Ochsenbein, Sabine Rogard, Georgie de Saint-Maur, Keila Silion, Audrey Tison, Marlene Tissot, Florent Toniello, Éric Vial-Bonacci, Elise Vincent et Vincent Zochowski.
 
 
 
 

Issuu            Version PDF            Sommaire            Illustrations


Avis sur les textes et les illustrations, suggestions, critiques :
donnez votre opinion dans les commentaires !

Commenter cet article

Charles Duttine 23/03/2017 17:18

J'ai vraiment bien aimé le contenu de la revue, avec plein de découvertes, de "trouvailles" et de vrais "trésors" (c'est le cas de le dire).
Impossible de parler de chaque texte, photographies ou rubriques. Ce qui m'a frappé, c'est la grande diversité et l’extrême fantaisie de qui est proposé... Vivement le numéro 23 !

Marc Legrand 22/03/2017 17:00

Un numéro réussi pour lequel je vous livre, pêle-mêle, quelques impressions de lecture.

J'ai tout particulièrement apprécié les textes suivants : Upupa, de Sébastien Chagny (fort bien écrit, riche en descriptions et en ambiances, à la fois dense et haut en couleurs), Le Mystère des cathédrales, de Raymond Alcovère (une œuvre courte mais saisissante, tout à fait intrigante et qui, de ce fait, pique la curiosité), Une belle paire de jambes, d’Abigail McDowell (un récit étonnant), Des bruits dans la nuit, de Charles Duttine (une très belle œuvre dont il est difficile de parler sans rapidement en trahir le contenu, la chute et l’intention de l’auteur), Baahra, la Fleur de l’or, de Julien Giovannoni (un récit original, bien écrit et captivant), Les jours avec Siène, d’Aleilton Fonseca (un joli texte, très émouvant), Lucioles sous la pluie, d’Alain Lasverne (une nouvelle surprenante, originale, aux accents de fin du monde) et À un pile-poil près (une œuvre collective tout à fait prenante).

Ensuite, j'ai pris plaisir à découvrir Trouvaille empoisonnée, de Marie-France Ochsenbein, un poème typographique tout à fait réussi.

Côté illustrations, enfin, j’ai particulièrement aimé les œuvres suivantes : La maison des poètes, de Xavier de Bordeaux, et Le bateau ivre, par Olivia HB.

AZAREL Jean 16/03/2017 10:02

J'avoue ! Destinataire régulier de L'Ampoule, j'ai attendu, autant par flemme que choix de mes priorités, le n°23 pour me mettre à la lecture, parce que j'y retrouve mes amis Raymond Alcovère et Marlène Tissot
Hé bien je pense que je vais tout lire, et peut être (?) même proposer un texte pour le n°23
Bien cordialement, JA