L'Ampoule n°17

Publié le

        
Avec les participations de Christian Attard, Sylvain Barbé, Patrick Boutin, Emmanuelle M. Bova, Cyril Calvo, Serge Cazenave-Sarkis, Justine Coffin, Claire Cordel, Roland Dauxois, François Debout, Marianne Desroziers, Vincent Deyveaux, Béatrice Dumont, Jean-Baptiste Dumont, Antonella Fiori, KOWALSKI, Simone Kutukdjian, Le Golvan, Marilyse Leroux, Lordius, Dominique Louyot, Richard Maurel, Elisabeth Mounic, Alexia Moyer, Vlad Oberhausen, Benoit Patris, Jérôme Pitriol, Sabine Rogard, Georgie de Saint-Maur, Alice Scaliger, Audrey Tison, Marlène Tissot et Stéphane Werth.
 
 
 


Version PDF            Sommaire            Illustrations


Avis sur les textes et les illustrations, suggestions, critiques :
donnez votre opinion dans les commentaires !

 

Commenter cet article

Valérie 04/11/2015 18:28

Bonjour,
En passant sur votre blog, que je ne connaissais pas, votre bannière (très belle illustration aux frontières suréelles, c'est tout ce que j'aime) et votre accroche, et littérature énervée, oui, tout cela m'a plu.
Je m'y suis donc arrêtée un peu. Cependant une chose cloche à mes yeux , dans la revue numérique , même si je n'ai pas encore eu le temps de tout regarder, encore moins de lire, je ne crois pas me tromper en disant que la maquette n'est vraiment pas au top... C'est comme si cela se voulait pro et clean, mais fait par une instite... Croyez en mon oeil torve de graphiste qui a un peu de route, je dis cela parce que vraiment cela mériterait mieux, un peu de typo adaptée ( c'est le minimum) etc.

Georgie de Saint-Maur 25/09/2015 14:34

Vraiment un excellent texte de Jérôme Pitriol. Fin, racé, cynique et très drôle. Une parfaite réussite pleine de noblesse à l’instar de ses cigares et de son whisky.
Une autre tempête révolutionnaire dans le graphisme un peu mœbiesque de Sabine Rogard. Étonnant de clarté. Transformant radicalement l’apparence que les personnages semblaient avoir pris dans le numéro 16.
Une Ampoule de plus à la vitrine du succès.

Serge Hamels 24/09/2015 20:56

J'ai trouvé le texte de Georgie pas mal/ j'en ai profité pour relire tout ce qu'il avait écrit dans "l'Ampoule". Un bon moment