Fatum par Jacques Cauda

Publié le

« Paul était assis à sa table de travail. Il écrivait. Un peu. Car il faisait beau. Si beau qu’il regardait moins son écran d’ordinateur que la fenêtre ouverte devant lui par où il suivait le soleil tracer une ligne en ombre portée à la surface de l’eau. »

Commenter cet article

Boutin Patrick 14/07/2015 11:32

Aussi bien huilé qu'une porte qui grince, c'est superbe !