Épisode 1 : L’électrochoc n’a pas eu lieu

Publié le

POUR SON PREMIER MATCH à la tête des vétérans du FC Moussy, le néo-coach Osvaldo Condé n'a pas ramené la feuille de match. Son équipe s'est inclinée face à l'Entente (3-4) sur la superbe pelouse synthétique dernière génération du stade Auguste Delaune du centre-ville de Sannois. Le fameux choc psychologique ne s'est pas produit malgré l'aura médiatique du nouveau dirigeant recruté durant le mercato hivernal et qui avait promis aux supporters que l'équipe sauverait sa saison en accrochant le maintient en 2e division de district. « Je ne pourrais pas faire de miracle » avait toutefois prévenu Condé à l'apéro, son verre de pastis à la main, « s'il faut que des têtes tombent, elles tomberont, pour le bien de l'équipe », avant de demander à son adjoint « où sont donc passées les cawètes ? ».

On a également enregistré le retour du milieu de terrain Gino Bianchi alias Gizou, vedette moussyacoise s’il en est, qui avait été tenu éloigné des terrains pendant plus de quatre mois après une grave blessure d’amour-propre-et-sale liée à l'âge et à une consommation anormale de drogue. Condé : « Ça aussi, faudra que ça change ». De toute évidence, Gizou n'a pas encore retrouvé ce corps d'athlète qui fit son succès auprès de la gente féminine dans les années 80. Son entraîneur et néanmoins ami et agent mais aussi ex-collègue de boulot qui ne craint pas de multiplier les casquettes vis-à-vis de son milieu de terrain n'a pas hésité à le sortir après…35 minutes de jeu, ce qui a amené Gizou à déclarer, à chaud, en conférence de presse (à l'apéro) : « Je sens qu'Osvald va me moisir l'existence jusqu'à la fin de la saison... C'est normal, c'est mon pote... Whisky-coca pour moi, merci », fin de citation.

Gageons que cette superbe équipe (sur le papier) de vétérans catégorie + de 35 ans gagnera son pari avec son nouveau coach, Osvaldo Condé : assurer le maintien en 2e div... Premier élément de réponse, dimanche prochain : Moussy se déplacera à Belloy-en-France, une fameuse équipe de casseurs de jambes toujours redoutable à domicile avec sa pelouse municipale traversée par une rivière. Condé : « On ira à Belloy pour ramener les 4 points de la victoire, on passera par l'aile droite pour éviter la rivière » et il a ajouté dans son style désormais connu et tellement caractéristique (on a envie de dire prophétique) : « C'est pas à Belloy qu'on tirera les rois, mais à Bourg-la-Reine... » La suite au prochain épisode donc, et merci Coach Condé.

Classement : 11e sur 12 avec 12 petits points

Rip 

<< < 900 910 920 921 922 923 > >>