Rose bonbon et gris anthracite par Marianne Desroziers

Publié le

« Éloïse observe le ciel qui s’obscurcit tout en essuyant avec un torchon rose la lame luisante d’une feuille de boucher. Seule dans la cuisine, elle sourit. Elle se sent bien. Sereine. La maison est vide. Elle n’a plus rien à faire. »