La machine à laver les gens par Benoît Patris

Publié le

« J’étais assis dans une laverie automatique, un livre de Kurt Vonnegut sur les genoux. En face de moi se trouvait une machine à laver dont le hublot était ouvert. Fasciné, j’observais l’intérieur de son tambour. Ça faisait plein de reflets noirs et brillants. »