Le Premier Conte du hamac par François Cosmos

Publié le

« Les noyers dans la chair desquels elle avait été tournée pourraient être les ancêtres de ceux-là qui, dans les pleins concaves, au creux des premiers doux virages de la route montant au col, sont arrimés à la terre verte et toujours humide – au point de décourager régulièrement les pique-niqueurs tout d’abord attirés, malgré les dictons menaçants et l’expérience incertaine qu’ils expriment... »