Hôtel Silencio de Benoît Patris et Bruno Toffano

Publié le

Roman interactif à portes et à clefs, 336 pages
ISBN : 979-10-90106-65-9
Format 21 x 15 cm, papier 135 gr couché mat, couverture cartonnée.
Avec 10 photographies inédites en noir et blanc de Bruno Toffano.

Hôtel Silencio (couverture par Bruno Toffano)

Couverture : Hôtel Silencio, Bruno Toffano

Nul ne sait si l’Hôtel Silencio est un hôtel ou bien un livre. Ici, tourner une page revient à ouvrir une porte — qui donne sur un monde de mystères. Les hôtels sont des endroits étonnants, aéroports nocturnes qui gèrent un trafic continu de rêves et de cauchemars. Ces rêves et cauchemars prennent corps, littéralement, à l’Hôtel Silencio. Pour y séjourner, il suffit d’apprécier l’étrangeté, l’insolite, les curiosités mais aussi le fantastique, le paranormal et le réalisme magique.

 

Vous attendent, entre nos murs de papier blanc, des poltergeists inconscients, de belles promesses d’éternité, une vampiresse azimutée, des rêves lucides sans artifices, des bombes à mèche schizophréniques, des combustions très spontanées, une ombre errante abandonnée, des chutes de corps sous les étoiles, de l’écriture automatique, des aventures microscopiques, hommes du futur et imposture, indices cachés et chambres scellées… Passé, présent et futur sont enlacés dans une trame unique.

 

Tout a existé, existe et existera à la fois.

 

Bienvenue à l’Hôtel Silencio : vous n’en reviendrez pas…

 

 

Format papier  18 euros

Format PDF 6 euros

Pour commander par chèque ou virement,
nous contacter à editionsdelabatjour@hotmail.fr

 

« Une lecture extrêmement vivifiante […] d’une densité, d’une fraîcheur, d’une force d’évocation assez exceptionnelles ; et c’est un des grands plaisirs du texte, par ses variations de chambres et d’univers, que de stimuler constamment notre lecture, le fil rouge n’étant finalement que notre pérégrination intime à l’intérieur de cette bâtisse qui semble battre rythmiquement avec d’autres espaces-temps, d’autres lieux, d’autres univers, d’autres temporalités. » (Nikola Delescluse, blog de l’émission Paludes)

« Chaque texte, chaque chambre, chaque lieu, chaque intrigue, chaque personnage, encore, recèle des trésors en termes de profondeur littéraire, culturelle, philosophique, même, émotionnelle, aussi. Vous ne sortirez pas indemne de certains textes, tel que Dana et Emmy ou encore Le Dormeur doit se réveiller, peu importe si l’histoire qui vous est contée se termine bien ou mal, dans la joie ou la détresse. » (Marc Legrand, site de l’auteur)