Le Sacrifié par Sébastien Chagny

Publié le

« Le mendiant venait de se réveiller, très courbaturé, après une nuit passée sur le carrelage de la station de métro. La foule laborieuse était déjà présente sur le quai, avec tous ces visages préoccupés, baissés, fermés. Il se leva en titubant et commença sa morne journée. Il déambulait entre les personnes, répandant son odeur de malheur, en marmonnant qu’il avait faim et soif. »