Le Salut est dans la fugue par Sébastien Chagny

Publié le

« Le ventre du magasin vient de vomir des flots d’aliments qu’il ne peut plus digérer. Un employé en remplit plusieurs poubelles extérieures et s’en va, non sans avoir au préalable recouvert le tout de quelques litres de Javel. Postés aux quatre coins du parking, des Roms et des rats embusqués attendent ce départ, pour fondre sur les immondices salvatrices… »