La bague au doigt par Patrick Boutin

Publié le

« Armand Bélard s’est réveillé très triste ce matin. Allongé sur le lit près de lui repose le cadavre de son épouse sur une bâche en plastique. Elle est morte depuis deux jours. Jeudi, en apportant à son mari deux petits biscuits secs et une tasse de café froid au goûter, elle est tombée inerte et sans vie, crise cardiaque. »

 



Version PDF (3 pages)          Présentation de l'auteur